Comment améliorer son anglais

Pas toujours facile de débarquer dans un pays dans lequel on ne sait pas vraiment parler la langue. C’est comme plonger dans le grand bain quand on est petit. L’inconnu. En plus nous, les froggies on part avec un big handicap. On a un accent dont il est pratiquement impossible de se débarrasser. Un peu comme une chewing gum collé sous la chaussure. Les Anglais te diront que c’est charmant et que tu es so cute. Cute c’est cool, mais en attendant, tu préférerais passer inaperçu.

Il faut quelques mois pour commencer à se sentir à l’aise dans le pays du fish and chips. On me demande souvent la méthode pour se débrouiller en anglais. Je n’ai pas de formule magique pour te transformer en parfait bilingue overnight mais voici quelques tuyaux qui pourront t’amener au niveau Jean-Claude Van Damme amélioré. Et si tu t’appliques tu auras même le niveau JCVD inversé. Qu’est-ce que c’est que ça? C’est quand tu parles si bien le british que tu te permets d’ajouter des mots français dans la conversation. Les Anglais en sont très friands. Tu pourras ajouter à ta guise des mots comme cliché, joie de vivre, déjà vu, raison d’être… Je te garanti ton petit effet!

Avant d’arriver à ce niveau, voici quelques conseils pour te fondre dans la masse

– l’idéal serait de commencer avec des cours d’anglais en arrivant; cours le matin et mise en pratique l’après-midi,
– lire la presse en anglais
– regarder la télé et écouter la radio en anglais
– regarder les films en VO avec les sous-titre en anglais aide beaucoup à la compréhension orale
– ne pas hésiter à faire comme le «local»: aller au pub dès 17h et se laisser aller à l’ambiance au rythme de la bière. L’alcool délie les langues. Et par conséquent la langue étrangère.
– se faire des amis du cru. Mieux, un boyfriend ou une girlfriend te garantira une formation accélérée!
– ne pas hésiter à s’exprimer, même si on sait que ce qu’on va dire est loin d’être parfait. Il faut se lancer. Ceux qui sortent de leur coquille font de rapides progrès. Il faut faire des fautes, c’est tout naturel et c’est comme ça qu’on s’améliore.
– penser aux échanges de conversation, une bonne manière de faire des connaissances et d’améliorer son anglais.

En général, on commence à se sentir dans son élément après 3 mois. Garanti

Alors ready pour venir prendre un cours d’anglais à Londres?

Publicités

À propos de Lost in London

Epiphénomène nomade ayant transité (notamment) par Tunis, Abidjan, Paris, Dublin, Vancouver, le Yorkshire et maintenant Londres. Péripéties londoniennes: pépites, adresses, découvertes et autres trésors.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :